Actu 25 OCT 2012

RIDM 2012: films sélectionnés

Trois documentaires belges francophones seront présentés aux Rencontres Internationales du Documentaire de Montréal, du 7 au 18 novembre.


COMPÉTITION INTERNATIONALE COURTS ET MOYENS MÉTRAGES

Coproduit par les Frères Dardenne Un été avec Anton de Jasna Krajinovic nous plonge dans le quotidien d'Anton Belakov, âgé de 12 ans. Comme pour n’importe quel garçon de son âge, l’été devrait être le temps des expériences, des découvertes, de la joie. Mais à l’instar de 60 % des enfants russes, Anton a plutôt décidé de le passer à l’école Kaskad, un centre d’entraînement militaire comme il en pullule en Russie depuis l’arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine. Préparations physiques, prières, conversations de chambrées, cours de maniement d’armes ou de propagande anti-tchétchène, la cinéaste observe sans faux-semblant le conditionnement d’une jeunesse formée à la guerre.


TERRITOIRES

Le Thé ou l'électricité de Jérôme Le Maire, produit par Iota, relate la révolution dans un village reculé de l’Atlas : l’électricité va enfin être installée pour la première fois. Encore faut-il construire une route, ce à quoi s’attellent avec courage les villageois eux-mêmes, pour accélérer le processus. Mais savent-ils ce que contient la boîte de Pandore? Le cinéaste de Où est l’amour dans la palmeraie? (RIDM 2007) nous parle d’humilité à travers les villageois profondément attachants qu’il filme.


15 ANS, 15 COUPS DE CŒUR

Une délégation de très haut niveau de Philippe Dutilleul. Produit par la RTBF et tourné dans le cadre d’une émission télévisuelle belge, ce documentaire caustique suit pas à pas la visite officielle de parlementaires belges en Corée du Nord au début du nouveau millénaire. Mené par un député dont l’aveuglement dépasse tout entendement, le petit groupe va de réunions inutiles en visites ridicules. Comprenant rapidement que la « visite » sera fortement encadrée et censurée, les délégués abandonnent la lutte et finissent par se laisser bercer par les protocoles absurdes, les enfants parfaits et la langue de bois indestructible.