Presse 19 MAR 2013

Le CCA, 1er partenaire du cinéma belge francophone

Communiqué de presse: Bilan 2012 de la production audiovisuelle.

photo @auroredierick

Avec en ligne de mire les prochains longs métrages d’Abel et Gordon (Lost in Paris), Lucas Belvaux (Pas son genre), Alain Berliner (La dictature des sentiments), Yolande Moreau (Henri) et de quantité d’autres talents du cinéma belge francophone, de belles surprises de cinéma sont actuellement en préparation dans les cartons ou sur les plateaux de tournages !
Sans conteste, la diversité et la qualité des projets - courts métrages, longs métrages, documentaires, fictions télé, films lab - examinés et soutenus en 2012 par la Fédération Wallonie-Bruxelles témoigne de la belle vitalité du secteur cinématographique et audiovisuel et ce, malgré la crise.

Actif à tous les stades de la vie des films, de l’écriture à la diffusion, en passant par la production et la promotion, le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel, qui présentait ce mardi son traditionnel bilan aux professionnels du secteur, s’affirme ainsi une fois encore comme le principal partenaire du cinéma belge francophone.

En 2012, la production audiovisuelle belge francophone disposait d’une enveloppe budgétaire de 23,2 millions d’euros dont 60% (13,8 millions) apportés par la Fédération Wallonie-Bruxelles et 40% (9,3 millions) constitués des apports des éditeurs et distributeurs de service audiovisuels (RTBF, BeTV, Voo, Belgacom…).

26 longs métrages en production
Dotée d’une enveloppe stable de 10,3 millions d’euros, la Commission de sélection des films, entièrement renouvelée en septembre dernier, a examiné 485 projets et en a soutenus 139 tous créneaux confondus.

Les aides ont porté notamment sur 20 longs métrages de fiction en écriture et 26 longs métrages de fiction en production ; la Fédération apporte également son soutien financier à 28 courts métrages, 50 documentaires, 7 fictions télévisuelles et 8 films expérimentaux (Film Lab). Cinq projets de fictions et documentaires destinés au web ont par ailleurs fait l’objet d’une aide de 125.000 euros. Du côté des ateliers d’accueil, de production et d’écoles soutenus par la Fédération (1,5 millions d’euros), pas moins de 157 films tous formats et tous genres confondus ont été concrétisés.

Le CCA, 1er partenaire des films majoritaires belges
Le Centre du Cinéma a par ailleurs constitué le premier partenaire financier des 11 films majoritaires belges francophones – sur les 37 longs métrages reconnus comme belges en 2012 – son apport représentant 36,1% des parts belges contre 20,9% au tax shelter et 17,9% en apport producteur.

On notera également que le Centre du Cinéma a agréé l’an dernier 179 œuvres en tant qu’œuvres européennes susceptibles de bénéficier du système de tax shelter, lequel a permis de lever 93,7 millions d’euros auprès des investisseurs en 2012 en Fédération Wallonie-Bruxelles.

1,6 millions de spectateurs en salles
Toujours soucieux du rayonnement de ses films à l’international et leur rencontre avec le public belge, le Centre du Cinéma a aussi investi un montant record de 792.000 euros (+27%) dans la promotion de 28 longs métrages et 30 courts et moyens métrages.

En 2012, les films belges francophones ont ainsi remporté plus de 130 prix dans des festivals internationaux (dont 4 prix au festival de Cannes et 2 à Venise) et attiré plus de 1,6 millions de spectateurs dans les salles belges et françaises qui constituent leur premier marché.

Des aides ont enfin été aussi octroyées à 20 festivals, 3 distributeurs, 10 cinémas et 1 plateforme VOD pour un montant total de 1,5 million d’euros. Conformément au nouveau Décret Cinéma, leur sélection relève désormais de la nouvelle Commission d’aide aux opérateurs audiovisuels (COA) qui en juin dernier a sélectionné 44 opérateurs (en ce compris les Ateliers d’accueil, de production et d’écoles) pour un montant global de 3.068.750 euros.

Suivant
Précédent