Presse 24 MAY 2013

"En Attendant le dégel" de Sarah Hirtt primé à la Cinéfondation

"En attendant le dégel", court-métrage de fin d'études de la jeune réalisatrice belge Sarah Hirtt (INSAS) a remporté le deuxième prix lors de la cérémonie de clôture de la Cinéfondation qui s'est tenue ce vendredi 24 mai après-midi.

Le prix, doté d'un montant de 11.250 euros, lui a été remis des mains de Jane Campion, la réalisatrice néo-zélandaise qui présidait le jury 2013 de la Cinéfondation. Celui-ci a «décerné les prix à l’unanimité et souhaite féliciter les réalisateurs et réalisatrices pour l’excellence et la maturité de leur expression cinématographique.»

Sarah Hirtt s'est montrée très honorée de recevoir ce prix des mains de Jane Campion et a souhaité remercier le jury de la Cinéfondation pour cette belle récompense.

Pour rappel, ce court métrage de fin d'études de l'INSAS fait partie des dix-huit films sélectionnés par la Cinéfondation sur 1550 candidatures envoyées par 277 écoles.
Le film raconte l’histoire d’une fratrie désunie qui se retrouve lors d'un déménagement. L'ambiance est électrique. Valéry, Victor et Vincianne prennent la route sans se douter que des embuches vont parsemer leur voyage… Ces rôles sont tenus par trois comédiens que l'on retrouve dans de nombreuses autres productions de Wallonie Bruxelles : François Neycken, Jean-Jacques Rausin et Claire Beugnies.

Inaugurée en 1998 pour soutenir la création cinématographique dans le monde et préparer la relève d'une nouvelle génération de cinéastes, la Cinéfondation n’a cessé de se développer depuis cette date. Elle offre aujourd’hui trois axes complémentaires pour soutenir les talents du futur (sous la forme d’une sélection, d’une résidence et d’un atelier).

[photo: Maryline Laurin pour Cinévox]