Presse 14 MAY 2012

Commission de Sélection des Films : Résultats de la première session 2012

Aide à la production pour Alain Berliner, Diego Martinez Vignatti, Philippe de Pierpont, Bernard Bellefroid et Dominique Laroche. Aide à l'écriture pour Patar et Aubier, et Matthieu Donck.



La Ministre de la Culture et de l’Audiovisuel, Fadila Laanan, vient d’approuver les résultats de la première session de la Commission de Sélection des Films de la Fédération Wallonie-Bruxelles : 15 projets de longs métrages de fiction recevront une aide à l’écriture ou à la production, 7 projets de courts métrages et 4 films expérimentaux une aide à la production et 12 documentaires une aide au développement ou à la production pour un total de 3.878.000 euros.

Parmi les projets de longs métrages ayant reçu une aide à la production, figurent notamment ceux d’Alain Berliner, Diego Martinez Vignatti, Bernard Bellefroid, Philippe De Pierpont et Dominique Laroche.

Après Ma vie en rose, ou encore J’aurai voulu être un danseur, Alain Berliner revient avec un nouveau projet de long métrage, La dictature des sentiments. Centré sur l’amour, le couple, le désir mais aussi les apparences, ce film retracera l’histoire d’un jeune banquier, Romain, séduisant et sûr de lui, amené à composer entre l’aventure et l’engagement amoureux. Produit par WFE, le film mettra en scène Laura Morante, Gaspard Proust et François Berléand, et devrait être terminé en 2013.

Pour son troisième long métrage (après La Marea et La Cantante de tango), Diego Martinez Vignatti aborde, dans La tierra roja, le cauchemar sanitaire en Argentine dû à l’exploitation abusive qui épuise les terres et pollue les nappes et les fleuves. Le réalisateur nous propose un récit basé sur l’écologie et surtout sur le combat d’un homme et d’une communauté vers la dignité. Le tournage de cette production Entre Chien et Loup débutera en septembre.

2013 marquera également le retour de Philippe de Pierpont, qui après avoir signé son premier long métrage Elle ne pleure pas, elle chante (récompensé aux Magritte pour l’interprétation d’Erika Sainte), s’attaque dans Happy Days (Iota Production) au récit d’initiation, et pose un regard sur l’adolescence, ses prises de risques et ses capacités à s’en sortir. Tournage prévu en mars 2013.

Trois ans après La Régate, Bernard Bellefroid revient avec Melody (Artémis Productions), qui abordera la question de la filiation entre une mère et son enfant, à travers Melody qui accepte d’être mère porteuse pour une autre femme, Emily, contre une grosse somme d’argent qui lui permettra enfin de sortir de la précarité.

L’adolescence et l’amour seront également au cœur du premier long métrage de Dominique Laroche. Produit par Versus, Bici retracera l’histoire d’une jeune fille ronde de 17 ans, chanteuse d’un groupe, prête à tout sacrifier pour récupérer son amour secret. Le tournage a débuté en juin.

Animation déjantée et documentaires engagés

2012 verra également l’écriture des nouveaux projets de Vincent Patar et Stéphane Aubier (PicPic André Shoow) et de Matthieu Donck (East). Parmi les documentaires ayant reçu une aide au développement ou à la production, on trouve ceux de Bénédicte Liénard (De miel et de charbon) et d’Alain de Halleux (Fukushima 4 Ever).

Après avoir signé leurs premiers longs métrages d’animation Panique au village (2009) et Ernest et Célestine (en sélection à La Quinzaine des Réalisateurs de Cannes - sortie prévue en décembre 2012), Vincent Patar et Stéphane Aubier reviennent avec PicPic André Shoow (La Parti Production). Ce projet, mettant en scène PicPic et André, les premiers personnages du bestiaire de Patar et Aubier, devrait confirmer l’univers déjanté et singulier de ce duo dont la success-story frappadingue sera à l’écran dans deux ans.

Matthieu Donck (Torpedo), pour son deuxième long métrage East, aborde à nouveau la comédie, à travers les personnages d’Eric et Michel, 40 ans, qui, insatisfaits de leur vie étroite et sans perspective, acceptent d’aller chercher un rein en Biélorussie en échange d’une importante somme d’argent. Rien ne va se passer comme prévu.

Prolongeant son documentaire autobiographique D’arbres et de charbon (Tarantula), retraçant le récit d’un petit bosquet au Borinage planté sur une ancienne fosse de charbonnage désaffectée dont sa famille a pris soin durant des générations, Bénédicte Liénard revient avec De miel et de charbon.

Dans la continuité de son travail (Nucléaire : rien à signaler et Chernobyl 4 Ever), Alain de Halleux revient avec un nouveau projet Fukushima 4 Ever (Simple Production). Après sa série de web-documentaires Récits de Fukushima éclairant la catastrophe à travers 8 témoignages, le réalisateur souhaite, par le biais de ce nouveau projet, nous faire découvrir l’évolution de la société japonaise, ses failles, et ses rêves à travers l’histoire du jeune Kento confronté à de multiples difficultés dans sa volonté d’organiser un match de football dans une région dévastée. Le film devrait être terminé en juillet.

Enfin, parmi les films labs figure le nouveau projet expérimental de Mary Jimenez Démence cinéma.

La liste complète des longs et courts métrages, documentaires, programmes télévisuels, et films lab ayant reçu une aide à l’écriture, à la production ou au développement lors de la première session 2012 de la Commission de Sélection des Films :
Liste des projets soutenus lors de la première session 2012 (pdf) 


Précédent