Actu 15 JUL 2015

Locarno 2015

Le festival de Locarno fera une place d'honneur à Chantal Akerman, tout en pariant sur un jeune auteur belge: Guillaume Senez.

C'est le retour de la cinéaste Chantal Akerman, révérée pour ses documentaires autant que pour ses fictions. Elle y présentera en première mondiale et en compétition internationale son tout dernier documentaire: No Home movie. Un film intime, qu'elle présente en ces termes: "Parce que ce film est avant tout un film sur ma mère, ma mère qui n'est plus. Sur cette femme arrivée en Belgique en 1938 fuyant la Pologne, les pogroms et les exactions. Cette femme qu'on ne voit que dans son appartement. Un appartement à Bruxelles. Un film sur le monde qui bouge et que ma mère ne voit pas."

Ce sera également l'occasion de se plonger dans le parcours de la cinéaste, grâce à un film-portrait: I don't belong anywhere - le cinéma de Chantal Akerman, de Marianne Lambert. Produit par Artemis et le CBA pour la Cinémathèque de la Fédération Wallonie Bruxelles, le film revient sur la méthode de travail d'Akerman et son apport à l'histoire du cinéma. Il sera d'ailleurs présenté dans la section "Histoire(s) du cinéma".

Mais le festival de Locarno parie également sur la jeune garde du cinéma belge. Dans la section Cineasti del presente, consacrée aux premiers films, on retrouvera Keeper de Guillaume Senez. Produit par Iota production, Keeper est un film sensible sur l'adolescence. Il suit le parcours de Maxime et Mélanie, 15 ans, à peine sortis de l’enfance et amoureux. Un jour, Mélanie découvre qu’elle est enceinte. Maxime veut garder l’enfant à tout prix.

Enfin, un court métrage produit par Les films du fleuve sera en compétition de Pardi di Domani: Renaître, de Jean-François Ravagnan. Le film suit Sarah, jeune femme d’origine maghrébine vivant en Belgique, qui apprend que Malik, l’homme qu’elle aime, s’apprête à se marier avec une autre femme en Tunisie. Seule, mentant à ses proches, Sarah traverse la Méditerranée pour le revoir une dernière fois. Même si elle sait que le mariage de Malik est inévitable, Sarah est déterminée à vivre jusqu’au bout l’amour qu’ils se sont porté.