Presse 23 AUG 2016

"Noces" de Stephan Streker et plusieurs films belges francophones au Festival de Toronto

Noces, le nouveau film de Stephan Streker, fera sa première internationale au Festival International du Film de Toronto qui se tiendra du 8 au 18 septembre prochains. Le troisième long métrage du réalisateur belge sera présenté dans la section « Discovery » dont la programmation a été dévoilée ce 23 août. Noces sera également présenté au Festival du Film francophone d’Angoulême fin août.

Noces raconte l’histoire de Zahira, jeune fille belgo-pakistanaise, qui souhaite garder le bébé qu’elle a dans son ventre. Amir, son frère, son confident, lui promet de l’aider. Mais leurs parents ont d’autres projets pour la jeune fille.

Noces sera projeté dans d’autres festivals majeurs avant d’être distribué au début de l’année 2017 en Belgique par Bardafeu Distribution et en France par Jour2fête qui s’occupe également des ventes internationales.

Noces est produit par la société Daylight en coproduction avec Formosa Productions en France, Tarantula Luxembourg, Minds Meet en Flandre, et Bodhicitta Works au Pakistan, avec le soutien du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de Wallimage, du Fonds audiovisuel de Flandre (VAF), et du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle du Grand-Duché de Luxembourg. Il est également coproduit par la RTBF, Proximus, SCOPE invest et BeTv-VOO.

D’autres films belges francophones seront présentés au Festival de Toronto.

Après Les Chevaliers blancs en 2015, le festival accueillera cette année le nouveau film de Joachim Lafosse, L’économie du couple, dans la section «World Contemporary Cinema». Présenté en première mondiale à la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes en mai, le septième long-métrage de Joachim Lafosse poursuivra ensuite sa route dans plusieurs festivals importants et sortira en salles dans plusieurs pays.

Après 15 ans de vie commune, Marie et Boris se séparent. Or, c’est elle qui a acheté la maison dans laquelle ils vivent avec leurs deux enfants, mais c’est lui qui l’a entièrement rénovée. A présent, ils sont obligés d’y cohabiter, Boris n’ayant pas les moyens de se reloger. A l’heure des comptes, aucun des deux ne veut lâcher sur ce qu’il juge avoir apporté.

L’économie du couple
est une coproduction entre Versus Production (Jacques-Henri et Olivier Bronckart) et Prime Time (Flandre) en Belgique et Les films du Worso (Sylvie Pialat) en France avec le soutien du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de la Wallonie, du Fonds audiovisuel de Flandre (VAF) et le Tax shelter du Gouvernement Fédéral Belge. Il est notamment coproduit par la RTBF et BeTv-VOO.

Grands habitués du festival, les frères Dardenne présenteront dans la section «Masters» La fille inconnue. Dévoilé à Cannes également, La fille inconnue raconte l’histoire de Jenny, jeune médecin généraliste. Un soir, après l’heure de fermeture de son cabinet, elle entend sonner mais ne va pas ouvrir. Le lendemain, elle apprend par la police qu’on a retrouvé, non loin de là, une jeune fille morte, sans identité.

La fille inconnue est une coproduction Les Films du Fleuve, Archipel 35 (France), Savage Film (Flandre), France 2 Cinéma, VOO et Be Tv, RTBF. Il est produit avec l’aide du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, du Fonds audiovisuel de Flandre (VAF), de EURIMAGES, avec la participation de CANAL+, de CINÉ+, de FRANCE TÉLÉVISIONS, de la Wallonie, du Tax Shelter du Gouvernement fédéral belge, de Casa Kafka Pictures et de Casa Kafka Pictures Movie Tax Shelter empowered by Belfius.

De nombreuses coproductions seront également présentées dans les différentes catégories du festival.

Grave, premier film de la réalisatrice française Julia Ducournau, avait été sélectionné à la Semaine de la Critique du Festival de Cannes et honoré par le prix FIPRESCI. Il sera présenté à Toronto dans la section « Midnight Madness ».

Entièrement tourné à Liège, ce film est produit par Petit Film et coproduit en Belgique par la société liégeoise Frakas Productions (Jean-Yves Roubin et Cassandre Warnauts), ainsi que par Rouge International. Il a également bénéficié en Belgique du soutien du Centre du Cinéma de la Fédération Wallonie Bruxelles, de Wallimage/Bruxellimage, de la RTBF, de VOO, du Tax shelter du Gouvernement Fédéral belge et de Casa Kafka Pictures.

Egalement coproduits par Frakas Productions, Le secret de la chambre noire et Souvenir feront tous deux l’objet d’une présentation spéciale. Le premier, réalisé par Kiyoshi Kurosawa, a reçu en Belgique le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de Proxmius, de Lumière et de Cinéfinance. Réalisé par Bavo Defurne, le second a quant à lui bénéficié du soutien de Wallimage/Bruxellimage, de Proximus et de Casa Kafka Pictures. Enfin, Réparer les vivants, réalisé par Kattell Quillévéré et toujours coproduit par Frakas Productions, fera quant à lui la clôture de la nouvelle section compétitive « Platform », après avoir été présenté à Venise. Il est soutenu par la RTBF, Cinéart, Proximus et Casa Kafka Pictures.

Une coproduction de Versus Production sera également de la partie. Home, de la réalisatrice flamande Fien Troch, concourra aussi dans la section « Platform », quelques jours après sa présentation à Venise dans la section « Orrizzonti ». Ce film est coproduit par Prime Time (Flandre) et a bénéficié de l’aide du Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF), de Casa Kafka Pictures Movie Tax Shelter empowered by Belfius, du Tax shelter du Gouvernement Fédéral belge, du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de VOO et de Cinéart.

Autre habitué du festival, le réalisateur belge Fabrice Du Welz sera également du voyage dans la section « Vanguard » avec Message from the King, son premier long-métrage réalisé aux Etats-Unis. Coproduit par Entre chien et loup et Ink Factory Films (USA), ce film a bénéficié du soutien du Tax Shelter du Gouvernement fédéral belge, de Casa Kafka Pictures et de Casa Kafka Pictures Movie Tax Shelter empowered by Belfius.

Enfin, le film d’animation The red turtle du néerlandais Michael Dudok sera également présenté dans la section « Discovery » aux côtés de Noces. Il est coproduit par Belvision avec le soutien de Wallimage.

Créé en 1976, le Festival International du Film de Toronto est aujourd’hui considéré comme l’un des événements cinématographiques les plus appréciés dans le monde, mais également universellement reconnu comme la plateforme idéale pour les cinéastes, que ce soit pour lancer une carrière ou pour présenter un nouveau travail. Il demeure à ce jour l’un des plus grand et influent festival au monde.