Press 24 OCT 2018

"Manu" d'Emmanuelle Bonmariage en compétition à l'IDFA 

Le Festival International du Documentaire d’Amsterdam a dévoilé sa sélection ce mercredi 24 octobre. Le documentaire belge Manu, réalisé par Emmanuelle Bonmariage y sera présenté en compétition dans la section First Appearance.

En compétition pour le prix du meilleur 1er film, Manu raconte l’histoire de Manu Bonmariage, cinéaste belge connu comme le père spirituel de Strip-tease. Aujourd’hui âgé de 76 ans, il est atteint de la maladie d’Alzheimer. Alors que sa mémoire lui joue des tours, sa fille Emmanuelle interroge son trajet de vie et réalise le portrait d’un homme proche des personnages du cinéma du direct qu’il a tant aimé filmer.

Diplômé de l’IHECS, Manu Bonmariage a commencé sa carrière comme cadreur dans le cinéma, puis comme caméraman reporter au sein de la RTBF. C’est là notamment qu’il collabore à l’émission Faits Divers (précurseur du magazine TV « Strip-tease ») de Pierre Manuel et Jean-Jacques Péché. Devenu réalisateur à l’âge de 38 ans, il a aujourd’hui plus de 80 films à son actif, dont les Strip-tease ainsi que les films Allo Police et Les Amants d’assises qui l’ont rendu célèbre. Son cinéma proche des hommes et de leur quotidien lui a d’ailleurs valu de nombreuses récompenses en festivals.

Produit par Clin d’Oeil Films, ce documentaire est le premier film d’Emmanuelle Bonmariage en tant que réalisatrice. Comédienne de formation, ses débuts s’ouvrent autant vers le cinéma que le théâtre. Elle tourne ses premiers rôles dans des courts-métrages, téléfilms et longs-métrages et joue ensuite, pendant plusieurs années, pour différentes compagnies théâtrales.

Intéressée par la direction d’acteur, le jeu, l’humain, Emmanuelle dirige et met en scène de nombreux ateliers, formations au théâtre pour différents publics : primo-arrivants, futurs enseignants, futures puéricultrices, enfants déclassés… Parallèlement, elle se consacre à l’écriture et réalise une pièce intitulée Le soleil luit pour tout le monde. Elle co-écrit également deux courts-métrages et un long-métrage avec Laurent Brandenbourger Si je t’attrape je te tue, projet de docu-fiction en développement.

En coproduction avec le Centre Bruxellois de l’Audiovisuel (CBA), la RTBF et Canvas, Manu a obtenu l’aide du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles et a été soutenu par le Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF), le Tax Shelter du Gouvernement Fédéral Belge, Casa Kafka Pictures Movie Tax Shelter Empowered by Belfius ainsi que la Fondation Roi Baudoin.

Lors de cette édition 2018 de l’IDFA sera également présenté Separation, vivid dreams, court-métrage coproduit par Nameless Production et réalisé par Bojana Radulović. En compétition dans la section PARADOCS, le film nous emmène dans la région des Balkans. Déracinée bien que chez elle, la réalisatrice Bonaja Radulović se trouve à la merci des événements internationaux et des changements politiques, comme la maison de son enfance au Monténégro. Avec le soutien du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de Wallonie Image Production.

A noter que le nouveau projet de documentaire de Bénédicte Liénard et Mary Jiménez By the Name of Tania participera au Forum de l’IDFA. Il s’agit de l’un des principaux marchés de co-financement et de coproduction pour le documentaire de création en Europe, tenu en marge du Festival International du Documentaire d’Amsterdam. Actuellement en montage, By the Name of Tania raconte le destin d’une adolescente contrainte à se prostituer dans la région des mines d’or au Pérou. Le film est coproduit par l’Atelier Dérives, BALDR Film, le Centre Bruxellois de l’Audiovisuel (CBA) et soutenu par le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Créé en 1988, le Festival International du film documentaire d’Amsterdam est le plus grand festival européen du film documentaire. Il attire chaque année plus de 150.000 visiteurs et environ 3000 invités. Dédié à la diffusion et la promotion de documentaires créatifs et novateurs, le festival présente plus de 250 films sur une période de onze jours. Cette année, il aura lieu du 14 au 25 novembre.