News 17 JUN 2019

4 prix pour le cinéma belge francophone ce week-end

C’est un week-end fructueux pour le cinéma belge francophone qui vient de s’achever ce dimanche, avec 3 films et un acteur belges primés dans trois festivals à travers la France.

Lors de sa 43ème édition qui se tenait du 10 au 15 juin, le Festival International du Film d’animation d’Annecy a récompensé deux films d’animation belges, Panique au village : la Foire agricole et Grand Loup et Petit Loup.

Réalisé par Vincent Patar et Stéphane Aubier et produit par Panique!, Panique au village : la Foire agricole a reçu, lors de la Cérémonie de clôture, le Cristal pour une production TV.

À force de travail et d'abnégation, Indien et Cowboy ont brillamment réussi leurs examens scolaires. En récompense, Cheval a acheté des tickets VIP pour la Grande Foire agricole, mais il tombe et devient amnésique. Il faut retrouver les billets.

Grand Loup et Petit Loup est le second film belge primé à Annecy. Réalisé par Rémi Durin et produit par Les Films du Nord, le film a reçu le Prix Canal+ Jeune Public.

Grand Loup vit seul et bienheureux au pied de son arbre, quand il voit surgir un Petit Loup bien décidé à lui tenir compagnie. Mais Grand Loup n'a que faire de sa compagnie. Il tient à son calme et à ses petites habitudes. Enfin, c'est ce qu'il croit.

Du côté de Pantin, D’un château l’autre s’est vu décerner le Grand Prix lors de la 28ème édition du Festival Côté Court, festival dédié aux formes courtes qui repère les cinéastes et artistes d’aujourd’hui et de demain.

D’un château l’autre a été réalisé par Emmanuel Marre et produit par Michigan Films. Au Printemps 2017, dans l'entre-deux tours de l'élection présidentielle française. Pierre, 25 ans, étudiant boursier dans une grand école parisienne loge chez Francine, 75 ans, clouée par le handicap dans un fauteuil roulant. Ils assistent, perplexes et désorientés, à la kermesse électorale qui se joue au dehors. Ils sont de bords politiques et de conditions sociales opposées, mais ils se livrent l’un à l’autre. En attendant le verdict des urnes, Pierre essaie de s’occuper du corps de Francine, et Francine essaie de soigner le ressentiment sourd de Pierre.

Dernière récompense du week-end, le Swann d’Or du Meilleur Acteur décerné à Bouli Lanners pour son rôle dans C’est ça l’amour de Claire Burger, lors de la 33ème édition du Festival du Film de Cabourg qui s’est tenue du 12 au 16 juin.

Depuis que sa femme est partie, Mario tient la maison et élève seul ses deux filles. Frida, 14 ans, lui reproche le départ de sa mère. Niki, 17 ans, rêve d’indépendance. Mario, lui, attend toujours le retour de sa femme.