News 19 OCT 2020

2 films belges en compétition internationale à DOK Leipzig

Le festival DOK Leipzig a révélé la sélection de son édition 2020. Deux films de Fédération Wallonie-Bruxelles concourront en compétition internationale : Nous la mangerons, c’est la moindre des choses et dans la compétition internationale du court métrage : Play Me, I’m Yours.

Play Me, I'm Yours

Reconnu comme étant le plus grand festival allemand de documentaires, le DOK Leipzig est l'un des principaux festivals internationaux de documentaires artistiques. Cette année, il se déroulera du 26 octobre au 1er novembre.

Compétition internationale
En compétition internationale, on retrouve Nous la mangerons, c’est la moindre des choses de Elsa Maury, produit par le Centre Vidéo de Bruxelles (CVB).

« Nathalie, bergère dans le Piémont Cévenol, apprend à tuer ses bêtes. Le film suit les gestes d’une éleveuse qui aime et qui mange ses moutons avec attention. Elle est prise sans relâche dans une interrogation à propos des manières de bien mourir pour ces êtres qui nous font vivre. Quel goût a la tendresse ? »
- Nous la mangerons, c'est la moindre des choses

Dans la compétition internationale pour les courts métrages, il y a Play Me, I’m Yours de Julia Palmieri Mattison, produit par le Centre de l'Audiovisuel à Bruxelles (CBA).

« Autour d'un repas bruyant, dans un lit où on partageait un paquet de gâteaux, la discussion pendant que tu te lavais, je préparais à manger et maman venait d'acheter un bouquet de fleurs à mettre sur le piano du salon. Tu n’aurais jamais dû baiser avec lui, elle a si bien fait de coucher avec elle. Je t’appelle demain pour qu’on en discute, je dois téléphoner à ma grand-mère avant. L'amitié, l'amour, la famille, les relations, les interactions, la mort, les femmes, les hommes, la nourriture, ça regroupe, ça divise et c'est poreux. »
- Play Me, I'm Yours

Re-Visions
Dans la section « Re-Visions », on retrouve Machini de Frank Mukunday & Trésor Tshibangu Tshamala, coproduit par l'Atelier Graphoui, et également Sortie de bain de Florence Henrard, produit par l'Atelier de production de La Cambre.

« Par la force des choses et surtout de la machine, nous sommes devenus des êtres somnambuliques, des êtres privés de bon Dieu, des damnés de la terre et des cobayes par-dessus le marché noir de l’histoire, des cobayes de la machine. »
- Machini

« Juste avant de souper, papa demande a sa fille d'aller prendre son bain, ce qui n'est pas chose facile. »
- Sortie de bain

Cette année, DOK Leipzig rend hommage à la réalisatrice belge Annik Leroy avec une rétrospective des ses films. Seront projetés Berlin de l’aube à la nuit, Cellule 719, Vers la mer et Tremor - Es ist immer Krieg lors de cette édition 2020 du festival.