Actu 10 OCT 2017

Plusieurs documentaires et courts métrages belges à Leipzig

La programmation du festival DOK Leipzig, dédié aux films documentaires et d’animation, a été annoncée ce 10 octobre.

Comme l’année dernière, la présence belge au festival DOK Leipzig est assurée par la sélection de longs métrages documentaires, mais aussi de deux courts métrages, l’un d’animation et l’autre documentaire.

Dans la section International Programme Long, figurent trois longs métrages documentaires : 

Inkotanyi de Christophe Cotteret, produit par Wrong Men et éligible au Prix Leipziger Ring.
Rwanda, juillet 1994. C’est la rébellion la mieux entrainée et la plus disciplinée du continent africain qui met fin au dernier génocide du XXème siècle, celui des tutsi rwandais. A la tête de cette rébellion, l’actuel président du Rwanda, Paul Kagamé. Leur nom: les Inkotanyi, nom donné aux troupes du FPR (Front Patriotique Rwandais). D’abord formés dans la rébellion ougandaise de Yoweri Museveni au début des années 1980, les Inkotanyi ont bouleversé la région des Grands Lacs depuis 30 ans. Inkotanyi souhaite mettre en lumière la vie de ce mouvement politico-militaire, à travers la voix de ses principaux acteurs.

Rester vivants de Pauline Beugnies, produit par Rayuela Productions et récemment présenté au FIFF à Namur. 
Révolution, où es-tu ? Dans l'Egypte d'aujourd'hui, les aspirations à la liberté de la jeunesse égyptienne sont coincées entre la main de fer du Maréchal Sissi et l'absolue nécessité de vivre. Rester Vivants dresse le portrait intime d'une génération émergente qui veut continuer à croire que le soulèvement populaire de janvier 2011 n'était pas vain.

Le ministre des poubelles de Quentin Noirfalisse, produit par Dancing Dog Productions. 
Certains le prennent pour un fou, d’autres pour un génie. Yeux perçants, mains agiles, jambes déformées par la polio, Emmanuel Botalatala est le Ministre des Poubelles de Kinshasa. Ce poste n’est pas officiel. C’est son nom d’artiste. Dans un Congo qui se dirige vers des élections aussi capitales qu’incertaines, le Ministre a une « destinée ». Depuis les quartiers populaires, il crée des tableaux hautement politiques et en relief à partir des déchets que Kinshasa vomit chaque jour. A 64 ans, il est à un tournant. Sans un franc congolais en poche mais bien aidé par sa femme Marguerite et ses apprentis, il se plonge dans la dernière tranche de sa vie. Et rêve d’un coup d’éclat à la face de Kin-la-frénétique : créer un centre culturel pour y sauver son œuvre et former les Ministre des poubelles de demain. Guidé par son envie de laisser une trace, le Ministre des Poubelles ouvre sur le rôle qu’un artiste et sa vision peuvent jouer dans un pays qui se cherche.

Le court métrage d’animation Je ne sens plus rien, de Noémie Marsily et Carl Roosens, produit par Zorobabel, concourra quant à lui dans la section International Competition Short Documentary and Animated Film.
C'est le matin. Dans une nacelle de pompier qui surplombe une ville, un couple s'éveille et se prépare à entamer la journée. Il est magicien, elle est pompier. Le magicien quitte la nacelle pour descendre sur la terre ferme et donner des spectacles où il met en scène son don d'invisibilité, assisté par deux bimbos. La pompier dans sa nacelle s'affaire en ville à secourir des habitants surpris par des incendies. Elle amène ces rescapés du feu, en état de choc, aux deux bimbos dans le parc, qui les chouchoutent et les installent comme petit public pour le spectacle de magie.

Enfin, Karaoké domestique, court métrage réalisé en 2013 par Inès Rabadan et produit par le CBA, sera quant à lui présenté dans le programme Now and Then - Then and Now 3 de la section Anniversary.
Dans toutes les maisons, quelqu’un doit ranger, lessiver, nettoyer. Mais qui ? Karaoké Domestique est une performance, et une expérience : celle d’articuler les paroles - de me mettre à la place - de trois duos de femmes dont l’une fait pour l’autre le travail ménager qui sinon lui incomberait.

La Belgique sera également représentée au sein du Marché de coproduction de DOK Leipzig : un focus Benelux s'y déroulera et Iota Production y présentera le projet O.F.W. Overseas Filipino Worker de Soa Yoon. 

La 60ème édition de DOK Leipzig, Festival International du Film Documentaire et d’Animation, aura lieu du 30 octobre au 5 novembre 2017.