Actu 11 DEC 2017

Deux prix récompensent Pierre-Yves Vandeweerd

Ses documentaires "Les Eternels" et "Les Tourmentes" ont été primés au cours des deux semaines dernières. 

Les Eternels a reçu le Grand Prix au 15ème Internacional Festival Sognos da Noite à Lisbonne (Portugal).

On appelle éternels ceux qui souffrent de la mélancolie d’éternité. Convaincus que la mort ne peut avoir raison de leurs vies, ils se croient condamnés à errer dans l’attente du jour où ils seront libérés de leur existence. Ce film est un récit d’errances et de fuites, aux confins du Haut-Karabagh, une enclave arménienne en Azerbaïdjan. Habités par les fantômes du génocide et par la guerre qui y sévit depuis plus de vingt ans, les personnages qui traversent ce film portent en eux la mélancolie des éternels.

Le jury a émis le commentaire suivant concernant le film : « The Eternals is awarded for the awe and discovery of a good subject. A film that moves the viewers both spiritually and personally beyond words, with moments of pure commotion and trance. The beauty contained in this film along with the respect of the subject so carefully portrayed on screen is what we believe making movies is all about, infusing us with longing to see more ! »

Les Tourmentes a, quant à lui, encore reçu un prix, au Festival Cinemistica à Grenade (Espagne).

La tourmente est une tempête de neige qui désoriente et égare. Elle est aussi le nom donné à une mélancolie provoquée par la dureté et la longueur des hivers. Là où souffle la tourmente, des hommes érigèrent des clochers pour rappeler les égarés. Et des bergers, au gré de leurs transhumances, usèrent de leurs troupeaux pour invoquer des âmes perdues ou oubliés. Guidé par les sonnailles d’un troupeau et par les évocations des égarés, ce film est une traversée des tourmentes ; celles des montagnes et de l’hiver, des corps et des âmes, celles qui nous révèlent que ce que la nature ne peut obtenir de notre raison, elle l’obtient de notre folie.

Les Eternels et Les Tourmentes sont produits par Cobra Films.