Presse 10 AUG 2018

"D'un château l'autre" primé à Locarno

D'un château l’autre de Emmanuel Marre a remporté le pardino d’Or du meilleur court-métrage.

Lors de la 71ème cérémonie de remise des prix du Festival du Film de Locarno qui s’est tenue ce samedi soir, D'un château l’autre, nouveau court métrage de Emmanuel Marre qui était présenté en compétition internationale « Leopardi di domani » a remporté le pardino d’Or du meilleur court-métrage ainsi qu’une nomination pour les European Film Awards qui se tiendront fin de l’année. Le film a également été primé par le Prix du Jury Jeune.

Présenté en première mondiale, D’un château l’autre, concourait parmi vingt-neuf films issus du monde entier.

Printemps 2017, dans l'entre-deux tours de l'élection présidentielle française. Pierre, 25 ans, étudiant boursier dans une grand école parisienne loge chez Francine, 75 ans, clouée par le handicap dans un fauteuil roulant. Ils assistent, perplexes et désorientés, à la kermesse électorale qui se joue au dehors. Ils sont de bords politiques et de conditions sociales opposées, mais ils se livrent l’un à l’autre. En attendant le verdict des urnes, Pierre essaie de s’occuper du corps de Francine, et Francine essaie de soigner le ressentiment sourd de Pierre. 




D’un château l’autre est produit par Michigan Films et Kidam. 



Emmanuel Marre, aime la forêt, le bûcheronnage, la boxe, la poésie et l'architecture. Il a été aussi standardiste dans un office d'HLM, serveur et modèle vivant dans une Académie. Après avoir fui Paris et des études littéraires, il a fait l'IAD en Belgique. Il partage désormais son temps entre documentaire ( Chaumière- 2013) et fiction ( La vie qui va avec - 2008, Le petit chevalier - 2010, Le désarroi du flic socialiste Quechua - 2014, Le film de l'été - 2016).



Fondé en 1946, le Festival del film Locarno est l’un des plus anciens festivals de cinéma au monde. Créé dans le but de dénicher les nouvelles tendances, le festival de Locarno a souvent reconnu avant les autres le génie de jeunes réalisateurs qui, par la suite, se sont imposés comme les chefs de file de leurs générations.

Creuset des futurs talents, la section Pardi di domani propose des courts et moyens métrages de jeunes auteurs indépendants ou d’étudiants ne s’étant pas encore essayé au format long. La section a deux compétitions : une limitée aux œuvres suisses et l’autre, internationale, proposant des films du monde entier.