Annonce 21 AUG 2018

"La Misericorde de la jungle" présenté au TIFF

La miséricorde de la jungle du réalisateur rwandais Joël Karekezi sera présenté en première mondiale dans la section « Discovery » du Toronto International Film Festival (TIFF).

L’action se situe en 1998 dans la région du Kivu, à la frontière entre le Congo et le Rwanda. Alors que la deuxième guerre du Congo fait rage, le sergent Xavier, héros de guerre rwandais, et le jeune soldat Faustin perdent la trace de leur bataillon. Ils se retrouvent alors isolés et sans ressources pour faire face à la jungle la plus vaste, la plus dense, et la plus hostile du continent. Éprouvés par la faim, la soif et la maladie, ils devront faire face à leurs propres tourments, et à ceux d’un territoire ravagé par la violence.

Dans le rôle principal, on retrouve l’acteur belge Marc Zinga (Les rayures du zèbre).

La miséricorde de la jungle est produit par Neon Rouge Production, en coproduction avec Tact Production. Avec le soutien d’Eurimages, du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de l’Aide au Cinémas du monde du CNC, de la Région de Bruxelles-Capitale, du Fonds Image de la Francophonie, du Berlinale World Cinema Fund, de la Coopération belge au Développement, du Tax Shelter du Gouvernement Fédéral belge. En coproduction avec TV5MONDE, VOO et Be tv, Canal+ International. En association avec Take Five, Urban Distribution International et Urban Distribution.

Urban Distribution international est en charge des ventes internationales.

La section « Discovery » s’attache à montrer des films de réalisateurs à surveiller, représentant le futur du cinéma.

La Miséricorde de la jungle s'ajoute donc aux films dont la sélection a déjà été annoncée par Toronto: Duelles d'Olivier Masset-Depasse et Au temps où les Arabes dansaient de Jawad Rhalib. 

Coté coproductions, Girl, premier long métrage du jeune réalisateur flamand Lukas Dhont fera l'objet d'une séance spéciale. Coproduit en Belgique francophone par Frakas Productions, le film met en lumière le comédien Arieh Worthalter que l'on retrouve également au générique de Duelles d'Olivier Masset-Depasse.