Presse 08 JUN 2021

Deux films belges supplémentaires sélectionnés à Cannes

Deux nouvelles sélections viennent s’ajouter aux annonces de ces derniers jours. Rachel Lang dévoilera en clôture de la Quinzaine des réalisateurs son 2e film Mon légionnaire tandis que Simon Coulibaly Gillard présentera son tout premier long métrage de fiction Aya à l’ACID. Une année historique pour le cinéma de Wallonie-Bruxelles à Cannes ! 

Mon légionnaire avec Louis Garrel (Les Chansons d’Amour, ADN), Camille Cottin (Dix pour cent, Chambre 212), Ina Marija Bartas et Alexander Kuznetsov est le 2e opus de Rachel Lang après Baden Baden, présenté dans la section Forum de la Berlinale en 2016 et qui avait valu à la comédienne Salomé Richard le Magritte du Meilleur espoir féminin. Rachel Lang a également signé plusieurs courts métrages multi-primés en festival : Pour toi, je ferai bataille, Les Navets blancs empêchent de dormir ou encore La Nuit, elle ment.

Ils viennent de partout, ils ont désormais une chose en commun : la Légion Étrangère, leur nouvelle famille. Mon Légionnaire raconte leurs histoires : celle de ces femmes qui luttent pour garder leur amour bien vivant, celle de ces hommes qui partent au combat, celle de ces couples qui se construisent en territoire hostile.

Le film, produit par Wrong Men, avec le soutien du Centre du cinéma de la Fédération Wallonie-Bruxelles, est vendu à l’international par Bac Films. Il sera distribué en Belgique par Imagine Film Distribution et en France par Bac Films.

Aya de Simon Coulibaly Gillard fait quant à lui partie de la très sélective programmation de l’ACID. On compte donc 3 premiers longs métrages belges sélectionnés à Cannes avec, Aya, Rien à foutre d’Emmanuel Marre et Julie Lecoustre (Semaine de la Critique) et Un Monde de Laura Wandel (Un certain Regard).

Simon Coulibaly Gillard s’est fait largement remarquer ces dernières années avec plusieurs documentaires, tous tournés sur le continent africain : Anima, Yaar et Boli bana. Son premier long métrage de fiction, Aya, se déroule en Côte d’Ivoire.

Aya grandit avec sa mère sur l’île de Lahou. Joyeuse et insouciante, elle aime cueillir des noix de coco et dormir sur le sable. Pourtant, son paradis est voué à disparaitre sous les eaux. Alors que les vagues menacent sa maison, Aya fait un choix : la mer peut bien monter, elle ne quittera pas son île.

Le film est produit par Michigan Films, avec l’aide du Centre du cinéma de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

À la Quinzaine des Réalisateurs, saluons la sélection de la coproduction Costaricaine/Européenne Clara sola de Nathalie Alvarez Mesen. Le film est produit par Need productions et a reçu l’aide du Centre du cinéma de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il est vendu à l’international par Luxbox.

Dans un village reculé du Costa Rica, Clara, une femme de 40 ans renfermée sur elle-même, entreprend de se libérer des conventions religieuses et sociales répressives qui ont dominé sa vie, la menant à un éveil sexuel et spirituel.

Créée en 1969 par la SRF (Société des Réalisateurs de Films), la Quinzaine des Réalisateurs est une sélection parallèle du Festival de Cannes qui a pour vocation de faire découvrir un large spectre de films, afin de mettre en valeur les pratiques les plus singulières et visionnaires du cinéma contemporain. Elle a présenté des films et soutenu des cinéastes qui ont profondément influencé le cinéma contemporain et contribué à l’évolution de son langage, parmi lesquels, Werner Herzog, Rainer Werner Fassbinder, Martin Scorsese, Chantal Akerman, Djibril Diop Mambéty, Jean-Pierre et Luc Dardenne, Sofia Coppola, Céline Sciamma, Ruben Östlund ou encore Xavier Dolan.

Laboratoire pour la création et la diffusion, l’ACID organise depuis 1993 une section parallèle au Festival de Cannes afin de mettre en lien des auteurs avec des milliers de professionnels.

La programmation se compose de neuf longs métrages, fictions et documentaires, souvent sans distributeur, choisis par une quinzaine de cinéastes de l’association. Ces films dévoilent l’audace des cinéastes et la diversité des regards qui composent la palette du cinéma indépendant en France et à l’étranger.