Actu 08 AUG 2013

Wallonie Bruxelles en force à l'Off-Courts

Le Festival de Trouville s'apprête à recevoir 4 courts-métrages belges francophones

Le Festival de Trouville se déroulera cette année du 6 au 14 septembre prochain. Pour cette 14e édition, la programmation, pourtant franco-québécoise, fera la "part belge" à notre cinéma : 4 courts-métrages bien de chez nous ont été sélectionnés.

En compétition officielle Europe et francophonie :
- Electric Indigo de Jean-Julien Collette produit par Cookies Films
Synopsis:
Indigo, une jeune fille au parcours peu banal, retrace sa vie mentalement depuis sa naissance jusqu'à l'évènement qui l'amènera à s'émanciper. Elle grandit au sein d'une famille composée de deux pères hétérosexuels, Ruben, l'Espagnol et Tony, l'Américain, unis par les liens du mariage non charnel, qui ont décidé d'élever ensemble leur fille, fruit d'une mère porteuse. Mais lorsque celle-ci décide de récupérer de plein droit Indigo, les choses se compliquent…

- Ingrid fait son cinéma de Véronique Jadin produit par Films Films Productions
- War Room de Thomas Stuyck et Adrian Petrache.

Hors-compétition :
- Bowling Killers
de Sébastien Petit produit par La boite noire Productions
Synopsis: Tony et Simon sont champions de bowling par passion et tueurs à gage par nécessité. Ce soir, ils disputent un match très important. Mais avant cette rencontre décisive, ils doivent exécuter un contrat. Ce qui devrait être de prime abord qu’une simple exécution sommaire se transforme rapidement en règlement de compte surréaliste sur fond de crispations communautaires. Tourné en caméra subjective, ce court-métrage de 9 plans séquences nous plonge dans les yeux de la victime mise face à ses deux bourreaux interprétés par Steve Driesen et Gerald Wauthia. Ecrit et réalisé par Sébastien Petit, et produit par Boîte Noire, Bowling Killers vous plonge dans un univers à mi chemin entre « Pulp Fiction » et « The Big Lebowski », mais avec une dose de surréalisme belge en plus.
- Ma forêt réalisé et produit par Sébastien Pins

Depuis sa fondation en 2000, Off-Courts accueille une délégation toujours croissante de professionnels de l’audiovisuel. Toujours axé France / Québec, l’événement est maintenant international et réuni chaque année des professionnels de nombreux pays dans le cadre du Marché du film et des Laboratoires de création numérique.