Presse 16 SEP 2013

"Alleluia" de Fabrice du Welz, en tournage

Fabrice du Welz retrouve dès ce 16 septembre les Ardennes (qui avaient accueilli le tournage de Calvaire) et Laurent Lucas, qui donnera la réplique à Lola Dueñas pour son quatrième long-métrage Alleluia.

Libre adaptation du fait divers américain surnommé «les tueurs de la Lune de miel» (adapté déjà à plusieurs reprises au cinéma), Alleluia nous plonge dans les méandres de la passion destructrice.

Là où Calvaire mettait en scène un univers d’hommes isolés tous obsédés par une figure de femme : Gloria qui n’apparaissait jamais dans le film, Alleluia s’articule autour du personnage de Gloria. Alors que Michel, son amant, l’amènera à devenir complice de ces petites arnaques « à la veuve », elle l’emmènera dans sa folie meurtrière.

Le film, Fabrice du Welz le présente comme une tragédie grotesque qui traite de l’amour fou au sens le plus pathologique, c’est-à-dire celui qui ne s’accomplit que dans le meurtre. Sorte d’opéra sanglant sec, dépourvu de lyrisme, Alleluia est un road-movie que le réalisateur rêve étrange, tendre, violent et poétique.

Ce film noir qui devrait constituer le deuxième opus d’une trilogie ardennaise après Calvaire utilisera le contexte des Ardennes belges et des paysages hostiles qui ont marqué l’enfance du réalisateur dans un style à la limite du fantastique. L’occasion également de retrouvailles avec le producteur Vincent Tavier (C’est arrivé près de chez vous, Aaltra, Calvaire, Panique au Village ...) qui a coscénarisé Alleluia.