Presse 24 APR 2012

Forte présence du cinéma belge francophone à Cannes

Comme en 2011, le cinéma de la Fédération Wallonie Bruxelles sera largement représenté au Festival de Cannes puisque 5 films majoritaires y seront présentés dans les différentes sections du festival.

Les producteurs belges francophones confirment également leur talent à s’impliquer dans des projets à forte valeur artistique puisque pas moins de 5 films de la Sélection Officielle sont coproduits en Wallonie Bruxelles.
Le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel prouve par ailleurs son rôle moteur dans la production belge en soutenant 6 des films sélectionnés (4 majoritaires et 2 coproductions).
Les comédiens belges ne sont pas en reste puisque 7 d’entre-eux se retrouvent en Sélection Officielle.
 
5 films majoritaires dans 4 sections différentes
Si Joachim Lafosse - déjà remarqué en 2008 à La Quinzaine des réalisateurs avec Elève libre - intègre avec A perdre la raison la Sélection Officielle dans la section Un Certain Regard, Stéphane Aubier et Vincent Patar font le chemin inverse pour rejoindre La Quinzaine (Panique au village était présenté en 2009 en séance spéciale de l’Officielle) avec Ernest et Célestine, long métrage d’animation pour enfants qu’ils coréalisent avec le français Benjamin Renner.
Premier long métrage en tant que réalisateur pour David Lambert et première production majoritiaire de la société liégeoise Frakas Productions, Hors les murs concourra quant à lui à La Semaine de la Critique.
A l’ACID (Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion), 2 films de Wallonie Bruxelles seront également présentés : La tête la première, premier long métrage d’Amélie van Elmbt produit par Media International et, en séance spéciale, L’estate di Giacomo d’Alessandro Comodin (Les Films nus) déjà récompensé à Locarno et Belfort.
Ces présences en Sélection Officielle et dans les sections parallèles cannoises montrent la vitalité du cinéma belge francophone, capable de proposer des oeuvres d’auteurs confirmés et de révéler régulièrement de nouveaux talents.
 
Des coproducteurs majeurs
Cette année encore, les producteurs de Wallonie Bruxelles prouvent qu’ils sont des partenaires importants des films de qualité. Les frères Dardenne (Films du Fleuve) sont ainsi impliqués dans 3 films de la Compétition Officielle : De rouille et d’os de Jacques Audiard, The Angel’s Share de Ken Loach et Beyond the hills de Cristian Mungiu. YC Aligator Film coproduit par ailleurs Les chevaux de Dieu de Nabil Ayouch et Panache Productions Le grand soir de Benoît Délépine et Gustave Kervern.
 
Le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel :
premier partenaire du cinéma belge francophone

Impliqué dans tous les films majoritaires présentés à Cannes ainsi que dans deux coproductions (De rouille et d’os et Les chevaux de Dieu), le CCA renforce son rôle de premier partenaire du cinéma belge francophone et confirme sa mission culturelle.
 
Des comédiens confirmés
Cette 65ème édition du Festival de Cannes consacre par ailleurs le talent des comédiens belges puisqu’on en retrouve 7 dans les films de la Sélection Officielle. Emilie Dequenne y fait son grand retour (après Rosetta en 1999) dans A perdre la raison. Egalement révélé à Cannes dans un film des frères Dardenne (La promesse, 1996), Jérémie Renier sera présent à Un Certain Regard dans Elefante blanco de l’argentin Pablo Trapero. Benoît Poelvoorde, Bouli Lanners, Yolande Moreau et Serge Larivière seront quant à eux au rendez-vous pour Le grand soir. Bouli Lanners donnera également la réplique à Matthias Schoenaerts, lauréat du Magritte d’interprétation masculine en février derni er, dans De rouille et d’os.
 
Mais encore
A noter que Au cul du loup de Pierre Duculot sera présenté dans le cadre des Visions sociales de Cannes Cinéphiles et que Jean-Pierre Dardenne présidera le jury de la Cinéfondation et des courts métrages.