Presse 07 APR 2014

Nyon 2014

Le rendez-vous international du documentaire d’auteur accueille cette année quatre films belges francophones en compétition et un focus sur le cinéaste Pierre-Yves Vandeweerd.

En compétition moyen-métrage, Cochihza de Khristine Gillard et produit par Alter Ego et le CBA, explore Ometepe, île volcan dont les humeurs rythment la vie des hommes et des animaux qui la peuplent. Khristine Gillard y capte par touches la torpeur des réveils, la cadence du travail, les incroyables lumières et les ballets de brouillard et d'eau qui semblent ne jamais s'arrêter.

Habituée du festival, Mary Jimenez présentera en avant-première son court métrage, Face deal, dans la section compétitive. « On cherche dans le visage de l'autre et dans une mémoire depuis toujours déjà défaillante qui nous sommes. Qui est l'autre. Nous perdons les repères ou ils jouent contre nous. Ce que l'espace noue, l'espace le dénoue. »

Dans la section "Etat d'Esprit" qui présente de nouveaux talents, nous retrouvons Waiting for August, de Teodora Ana Mihai. Ce film dresse le portrait de la famille Halmac, composée de 7 enfants, tous mineurs, vivant à Bacau, une province défavorisée de Roumanie.

Autre cinéaste fidèle du festival, Pierre-Yves Vandeweerd proposera en première mondiale et dans la section compétitive Les tourmentes, coproduit par Cobra Films et Zeugma films (France). Délaissant l’Afrique, terrain de ses films précédents, le réalisateur fixe son regard sensible et poétique sur les montagnes françaises.

La tourmente est une tempête de neige qui sévit sur les Monts Lozère. Elle égare ceux qui se trouvent pris en son sein. A partir des récits et de la vie de ceux qui la connaissent, qui l'ont éprouvée, qui la craignent, ce film révèle, au travers de cet incident climatique, les tourments des hommes ainsi que la relation intime qui les unit à la nature.

Pierre-Yves Vandeweerd sera par ailleurs l’invité spécial du festival. Il donnera une Masterclass le 1er mai, en plus d’une rétrospective de ses films. A la fois esthétiques, philosophiques et politiques, ceux-ci sont autant de questionnements sur le monde et ses enjeux, sur l’existence ici et ailleurs.

Six d’entre eux seront projetés : Closed District (2004), Némadis, des années sans nouvelles (2000), Racines lointaines (2002), Le cercle des noyés (2007), Territoire perdu (2011), Les dormants (2008).

Le festival, qui célèbre sa vingtième édition, aura lieu du 25 avril au 3 mai prochains, à Nyon, en Suisse. Sa programmation, qui favorise la rencontre et le dialogue entre toutes les formes du cinéma du réel (expérimental, essais, journaux intimes,…), se double de rendez-vous tels les Ateliers qui accueillent des grands noms du cinéma et sont devenus incontournables. C’est un des festivals-clef du cinéma documentaire de création.

Toutes les informations sur: http://www.visionsdureel.ch/

Horaires de projections: http://bit.ly/Q9pCKh

Suivant
Précédent