Actu 10 NOV 2016

2 films sélectionnés au Festival dei Popoli

Un court et un moyen métrage de Wallonie Bruxelles seront présentés en compétition au Festival dei Popoli. 

Produit par Ultime razzia productions, le court métrage Corps de Benjamin d’Aoust concourra en compétition internationale. Ce film a bénéficié de l’aide du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Les murs d'une prison. Les cris, les voix des prisonniers échappent à la litanie des jours.

Le moyen métrage La vie à venir, réalisé par Claudio Capanna, sera également présenté en compétition internationale. Produit par Stenola Productions, le film a récemment été sélectionné à DOK Leipzig et sera montré à l’IDFA, dans la section Panorama.  

Les jumeaux Eden et Léandro sont nés grands prématurés. Hors du ventre de Laurence, ils se retrouvent précipités dans un monde hospitalier hostile et inquiétant, fait de bruits de machines et de médecins en blouse blanche. Au fil des semaines au service de néonatologie, la mère et les enfants luttent pour leur survie. Hémorragies, problèmes respiratoires: entourée de l’équipe médicale, Laurence vit au rythme des jumeaux, entre espoirs d’amélioration, fatigue et déception, peur de la mort. Le lien qui les lie est organique, vital. Ensemble, ils livrent un combat acharné pour la vie.

Enfin, Ma fille Nora et La chambre vide, tous deux réalisés par Jasna Krajinovic et produits par Dérives asbl, seront projetés dans le cadre d’une soirée spéciale, en présence des deux protagonistes principales des films. 

Nora, la fille de Samira, est partie en Syrie en mai 2013. Depuis, sa mère remue ciel et terre pour la faire revenir à la maison. Ma fille Nora est une lettre de Samira à sa fille Nora. Il suit Samira, son combat pour empêcher d’autres jeunes de partir, son voyage à la frontière syrienne et son douloureux quotidien, déchiré entre l’espoir et la peur de perdre sa fille dans la guerre en Syrie.

Sabri est parti combattre en Syrie. Sa famille s’est retrouvée seule face à cette absence insoutenable et soudaine. Saliha, sa mère, a décidé de ne pas se taire. Son histoire croise celles d’autres parents qui s’unissent, et luttent contre l'endoctrinement des jeunes par les réseaux jihadistes.

La 57ème édition du Festival dei Popoli aura lieu du 25 novembre au 2 décembre prochains.